lundi 30 mai 2011

Chère Libye

Le Guide de la Révolution libyenne et l'avocat de Georges Guingouin ne m'inspirent aucune sympathie; j'en conserve un peu pour "le salaud lumineux" (*)

Le coût de l'intervention contre la Libye (lancée à l'origine pour protéger les rebelles de Benghazi des représailles promises par Gadaffi), c'est aussi :

-la stimulation des flux migratoires sud-nord;

-une incitation à la prolifération des armes de destruction massive, notamment nucléaires : Gadaffi avait renoncé à s'en doter après l'avoir d'abord envisagé; comme l'a relevé le Faghi (le Guide Suprême de la révolution iranienne), c'est parce qu'il est démuni de telles armes que les Occidentaux ont pu l'attaquer; certains pays du "sud", comme on dit, risquent de retenir la leçon et d'acheter, ouvertement ou clandestinement, une police d'assurance les protégeant de toute velléité d'intervention humanitaire ou droit-de-l'hommiste venant des "démocraties" en se dotant d'armes de destruction massive.

Même si Gaddafi perd le pouvoir (et le plus tôt serait le mieux), la protection des rebelles de Benghazi, si méritants et intéressants soient-ils, aura coûté cher, très cher.

(*) à la date de rédaction de ce message, les médiats annoncent que les deux avocats, Jacques Verges ("le salaud lumineux") et Roland Dumas (l'ancien avocat de Georges Guingouin) vont porter plainte contre l'OTAN (sic) pour crimes contre l'Humanité en Libye, ainsi, si j'ai bien compris, que contre le chef de l'Etat français; j'espère que ce dernier les renverra vers Bernard-Henri Lévy.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire