vendredi 13 mai 2011

Loi salope (Fabius-Rocard-Gayssot) : 250 mois d'infamie

Il y a 250 mois ce 13 mai MMXI était promulguée la loi Fabius-
Rocard-Gayssot (90-615 du 13 juillet 1990).
 
Cette loi criminalise l'expression du doute, assimilé à une négation,
en la version officielle de ce qu'il est convenu d'appeler la Shoah
(armes et techniques homicides utilisées, nombre de victimes etc...).


Pour cette loi salope, dire que les [autocensuré] n'ont jamais existé
ou, en tout cas n'ont pas été utilisées à des fins homicides constitue
un crime passible de peines d'amendes pharamineuses et de prison. Vous
pouvez perdre votre emploi, en plus, si vous êtes condamné au titre de
cette loi tandis que vous êtes assuré d'être l'objet d'une mise en
quarantaine : vous ne sauriez être historien(ne). L'expression
publique de votre doute est un crime, et non l'expression d'une
opinion.


Cette loi salope (Fabius-Rocard-Gayssot) dont le "libéral" DSK
déplorait naguère l'insuffisante application, a en outre mis en place
une Milice Zélote, une Police de la Pensée en partie confiée à des
associations de malfaiteurs qui sont aux aguêts pour obtenir de vous
des dommages-intérêts : SOS Désir, Mouvement pour le Retour Au
Pouvoir, Ligue Inter-Courants Reine Anastasie (fondée à la fin des
années 1920 pour la défense de l'assassin d'un réfugié ukrainien),
etc...


Si je suis réviso, je peux vous en parler ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire