mercredi 16 février 2011

21 février 2009 : mort sans importance à La Courneuve ?

Un casting familier : un mort, quelques personnes issues de
l'immigration, du sous-continent indien en l'occurence, un policier.
 
Le soir même du 21 février 2009 où un policier de trente-trois ans a
été assassiné à La Courneuve, l'ayatollah de la correction politique
Edwy Plenel pérorait sur France Culture (tribune d'une partie des
oppositions sur le service public de radio) dans son émission "Ligne
de fuite" (chaque samedi un peu avant 18h00). L'ancien compagnon de
route d' Alain Krivine et ancien membre de la direction du journal Le
Monde interpellait les auditeurs en leur demandant d'imaginer ce qui
se passerait si les troubles en cours à La Guadeloupe avaient lieu
dans un département de ce que j'appelle la France d'Europe. Le fils de
l'ancien vice-recteur des Antilles, élevé aux Antilles puis éduqué
dans l' Algérie du FLN exhalait son infatuation des anciens pays
colonisés et appelait...à l'imagination de ses auditeurs.


Alors, j'ai imaginé...En appliquant mon imagination à la tragédie de
La Courneuve. Si le mort avait été un des originaires du sous-
continent indien (Pakistanais, ou Sri Lankais, on ne sait plus), et si
le policier avait été à l'origine de cette mort, la thèse de
l'accident n'aurait pas convaincu les élus de La Courneuve, le milieu
associatif antiraciste local, la famille de la "victime",
indépendamment de ses antécédents éventuels. La Courneuve aurait été
le théâtre d'une "marche" de solidarité avec le mort, avec le gratin
du prétendu antiracisme. Les stations de radio et de télévision (je
pense surtout à Arte (Des)Info, la "chaîne de la diversité" à
financement, mais à financement seulement.. franco-allemand, à France
Culture) auraient consacré de longs développements à cette...bavure
policière, et une évocation de l'intoxication éventuelle à l'alcool de
la victime aurait été jugée indécente. La victime aurait pu avoir
trente-cinq ans ou plus, elle aurait été "un jeune". Et puis, le
classique "deus ex machina" se serait peut être manifesté : le
vidéaste amateur dont Mme Matausch (sur France quelque chose) ou le
très engagé William Irigoyen sur Arte (Des)Info nous aurait annoncé
avec gourmandise que son film vidéo infirmait, bien sûr, la version
du, ou des policiers.


Une question : ces gens qui ont été interpellés étaient-ils tous en
situation de séjour régulier, et notamment l'assassin ? Si la réponse
était négative, le fonctionnaire assassiné serait d'abord une victime
des associations du type Réseau Education Sans Frontières, CIMADE,
CCFD, SOS Racisme etc..., des collectifs qui s'opposent à, et
entravent partout les débuts de commencements de velléités de
résistance à la colonisation de peuplement de l'Europe par ses
anciennes colonies ou des pays qui auraient pu en être.

 
Mai dimenticare l'infamia dei nemici dell'Europa

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire