jeudi 17 février 2011

Arte Desinfo : la Mémouare et l'amnésie (le cas de Dresde 1945)

Arte Info a pris le nom d'Arte Journal.


Voici comment, en 2006, la c'Haine prétendument franco-allemande
présentait l'actualité à 2 jours de l' anniversaire du massacre de Dresde
par les futurs vainqueurs de la Seconde Guerre Mondiale.


Arte "Info" du samedi 11 février 2006 était présenté par le très
militant William Irigoyen


En cet anniversaire des criminels bombardements des
futurs vainqueurs sur Dresde, on aurait pu s'attendre à ce que la
chaîne prétendument franco-allemande (dont le coeur est ailleurs...)
ouvre son émission d'information sur le rappel de ce crime. Eh bien,
pas du tout : Arte "Info" nous emmène d'abord à Jérusalem (si je
t'oublie, Jérusalem...). Fort heureusement, il ne s'agissait pas d'une
énième représentation publique de dirigeants européens faisant
allégeance à [autocensuré pour cause de loi Fabius-Gayssot du 13
juillet 1990] dans l'antre hiérosolomitain de Yad Vashem, comme
Angela Merkel et son ministre des Affaires Etrangères ont dû
s'y prêter à 14 jours d'intervalle, mais de la santé du Premier ministre.
Il s'agissait d' Ariel Sharon. Les nouvelles ne sont pas trop alarmantes.
Tant mieux. On peut passer à autre chose.



Le souvenir de la destruction et des massacres du 13 février 1945 est
indirectement évoqué en fin d'émission. Pour Arte "Info", l'évènement,
ce n'est pas le souvenir du crime allié, mais que des
manifestants, immédiatement qualifiés par Arte "Info" de néo-nazis,
ou de gens d'extrême-droite, aient osé descendre dans la rue pour
rappeler le 13 février d'il y 61 ans. Arte "Info" se rassurait en
annonçant la présence de contre-manifestants dont des "gens de
Dresde" et des défenseurs de la "démocratie". En démocratie, selon
Arte "Info" , toutes les mémoires ne se valent pas. Le premier
commandement du Décalogue médiatique dans ce type de démocrassie,
c'est "Tu n'auras pas d'autre Mémouare que celle dont le haut-lieu est
à Yad Vashem; elle est incomparable"



"Si la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie" (Jacques Prévert)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire