mercredi 16 février 2011

Pour ne pas oublier : l'odyssée du Cap Anamur sur Arte (juillet 2004)

La présentatrice d'Arte Info de ce jour, mardi 6 juillet 2004, est
Nathalie George(s).


Son patron, Gérard Saint-Paul, chef de la rédaction, est parvenu à
faire d'une pierre, deux coups : avec un seul sujet, réaffirmer deux
obsessions de la chaîne encultureuse Arte : la malfaisance du
gouvernement Berlusconi, et le droit des peuples des anciennes
colonies à faire de l'Europe leur colonie de peuplement.


Le sujet a trait à l'odyssée d'un cargo battant pavillon allemand, qui
serait affrêté par une organisation non gouvernementale, naviguant en
Méditerranée. Ce navire a recueilli des Africains qui prétendent venir
de la région du Darfour dans l'est du Soudan. Si cette prétention
correspond à une réalité, ils ont dû transiter par un pays ayant une
façade maritime. Au lieu de ramener ces Africains sur les côtes d'où
ils se sont embarqués dans l'intention d'entrer en Europe, le Cap
Anamur tente de les imposer à l' Italie.


Evidemment, les autorités italiennes refusent de laisser le navire
entrer dans leurs eaux territoriales pour y débarquer ses passagers
illégaux qu' on-n'a-pas-le-droit-d'appeler-des-envahisseurs.
Indignation du capitaine du Cap Anamur : "je devrais pouvoir débarquer
dans n'importe quel port européen sans que les autorités s'en mêlent";
comme le Cap Anamur ne s'éloigne pas, des vedettes s'approchent et un
avion de reconnaissance survole le navire : nouveau cri d'indignation
du capitaine qu'on ne savait pas si chatouilleux sur les questions de
droit : "nous sommes pourtant encore dans les eaux internationales !"
les gardes-côtes italiens se tenant prêts à intervenir en cas
d'approche du Cap Anamur, le capitaine expose sa doctrine en matière
de colonisation de peuplement de l' Europe par d'anciennes colonies :
"c'est une réaction totalement inadéquate à un problème humanitaire";
autrement dit : la politique d'immigration doit être déléguée aux
organisations non gouvernementales à prétention humanitaire.
A aucun moment, Arte n'envisage que le Cap Anamur puisse et doive
reconduire ces Africains candidats à l'immigration en Europe sur les
côtes d'où ils se sont embarqués : les populations de ce qu'on a
appelé naguère le Tiers-Monde ont un droit imprescriptible à venir
faire de l' Europe leur colonie de peuplement; c'est le message qu'
Arte, avec l'argent des télespectateurs français et allemands qui
acquittent une redevance, entend faire passer auprès du public.


In fine, Arte rassure son public : les gouvernements italien et
allemand seraient en discussion pour que le Cap Anamur puisse
débarquer ses passagers en Italie, ou à Malte; le chantage à habillage
humanitaire aura donc payé, un précédent aura été créé, et vous aurez
peut-être le privilège de croiser dans vos rues, dans vos quartiers,
ces gens entrés de force (mais il est interdit de les qualifier
d'envahisseurs sous peine de poursuites pour incitation à la haine
raciale, à la discrimination etc... en vertu des lois de la
ripoublique française) chez nous : tant Malte que l' Italie
appartiennent à l' Union européenne, n'est-ce pas ?
 
 
Télé Arte ment, Télé Arte ment,
En français comme en allemand.
A faire téchouva, chaque jour elle nous invite,
Ce faisant, plus que notre mépris, elle mérite.

 
"Si la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie" (Jacques Prévert)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire